819-795-5174

Les 8 membres de l’Ashtanga

par | ARTICLE

J’ai toujours eu une grande attirance pour les arbres… Ils représentent pour moi la force, la grandeur et la vie. Ils sont un exemple de courage et de résilience face à toutes les intempéries. Même leur solitude me paraît saine et bienheureuse. Aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi j’aime me connecter avec cette nature profonde et tranquille : le maître B.K.S Iyengar compare les 8 membres de l’Ashtanga Yoga aux composantes de l’arbre ! C’est de ces 8 membres que j’aimerais vous parler aujourd’hui. Tout d’abord, il ne faut pas les confondre avec les styles de yoga comme le Viniyoga, le Vinyasa Flow, le Iyengar yoga, le Moksha yoga, le Power yoga, le Hatha yoga ou toute autre appellation, car ce sont diverses formes d’un seul des 8 membres : la pratique des asanas. Celle-ci a pris une grande importance de nos jours. On aime bouger, on veut se mettre en forme, on veut se libérer du stress et se changer les idées par l’exercice physique que cette pratique nous procure. Soulignons que pour la plupart d’entre nous, c’est en passant par cette voie que nous abordons le Yoga. Plusieurs personnes, encouragées par des études démontrant son impact sur le cerveau, décident d’ajouter la méditation à leur expérience de yoga. Je pense entre autres à une étude réalisée à l’Université de Harvard qui porte sur la plasticité du cerveau et sur la possibilité de développer celui-ci tout en réduisant le stress grâce à la méditation. Il est effectivement prouvé de façon scientifique que la matière grise de notre cerveau peut se voir transformée par la méditation. Grâce à cette discipline, on peut réussir à dompter le « petit hamster » qui trotte sans arrêt dans notre tête. Elle aide à calmer notre mental, nous permettant ainsi de prendre conscience des pensées et des émotions qui peuplent notre monde intérieur, d’en faire le tri, de s’en libérer et de reprendre le contrôle. Un spécialiste, le Dr Jon Kabat-Zinn nous fait une magnifique description de la méditation de pleine conscience « mindfulness » et de ses effets bénéfiques sur la santé globale. Alors, cela va de soi, on médite ou on pratique les postures de yoga! Mais ces aspects bien connus sont seulement deux des 8 membres de l’Ashtanga Yoga. Car comme vous le savez déjà, le yoga ne se résume pas à quelques exercices, il est un mode de vie. C’est à ce titre qu’on le divise en 8 volets qui sont destinés à aider l’être à se libérer de ses impuretés à tous les niveaux. Voici donc, résumées dans l’image de l’arbre, les 8 composantes de l’Ashtanga Yoga :
YAMAS : les racines Les Yamas font référence aux restrictions universelles, à notre relation avec les autres, au code de vie, à la discipline sociale. On y retrouve la non-violence, la vérité, l’honnêteté, la modération et le détachement des possessions. Comme les racines de l’arbre, les Yamas sont la base nécessaire pour bien nous soutenir en plongeant nos racines dans notre vie sociale, interrelationnelle.
NYAMAS : le tronc Les Nyamas font référence à cinq recommandations importantes et plus personnelles. Ce sont la pureté, le contentement, l’ardeur, l’étude de soi et l’abandon de soi. Un chemin qui nous amène à mieux nous connaître et à nous aimer nous-même inconditionnellement. Comme le tronc de l’arbre, les Nyamas nous aident à nous centrer avec solidité.
ASANAS : les branches C’est la composante la mieux connue et la plus populaire présentement : la pratique des postures de yoga! Les positions du corps dans l’espace doivent être exécutées avec dévouement, dévotion et attention. Il existe autant de postures que de branches dans un arbre. La pratique des asanas requiert la stabilité, la souplesse et l’équilibre du corps comme du mental. Patanjali décrit l’asana comme suit : « Sthira Sukham Asanam » Y.S. (2-46).
PRANAYAMA : les feuilles Pranayama est le contrôle du rythme de la respiration, c’est la science du souffle. C’est pourquoi on l’associe aux feuilles de l’arbre. Celles-ci apportent l’oxygène dont l’arbre a besoin pour vivre. Non seulement il est l’oxygène, mais il représente toute la force et la vitalité qui circulent à travers l’esprit et le corps humain. Pratiquer la conscience du souffle est un premier pas vers la tranquillité de l’esprit.
PRATYAHARA : l’écorce Pratyahara se manifeste à travers la conscience de nos sens physique. Il nous amène à cultiver et à affiner nos perceptions sensorielles, à devenir vigilants face aux stimulations qui nous assaillent quotidiennement. Comme l’écorce protège l’arbre, c’est par la pratique du retrait des sens que nous développons cette capacité de se détacher des tentations externes qui sont nuisibles à notre vie.
DHARANA : la sève Dharana est la sève cachée montant des racines vers le tronc, les branches et jusqu’au bout de chaque feuille. Le focus est mis sur une seule direction. Le mental porte son attention vers un seul point. Dharana développe la stabilité du mental. Il met fin à l’éparpillement et nous mène vers la stabilité du corps, du souffle et du mental. Demeurer concentré et avoir une totale attention, c’est vivre le moment présent.
DHYANA : la fleur Dhyana c’est la véritable méditation. Elle est tout à fait indescriptible, car elle est d’abord un état de conscience, une attitude intérieure, une vigilance tranquille. Il ne faut pas confondre l’action de méditer avec le fait de vivre un état méditatif. On parlera d’une grande beauté, comme celle de la fleur que produit l’arbre. C’est vivre un état d’union entre le corps, le souffle, le cœur et l’esprit, un mariage divin entre la source intérieure et la source universelle. Et ce n’est que par une longue pratique que cela peut se produire.
SAMADHI : le fruit C’est le but à atteindre. C’est un état de super conscience, de liberté, d’absorption absolues. Il n’y a plus d’union, car le sujet devient absorbé totalement par l’objet. Le fruit est l’ultime étape, l’état d’unité ou de félicité suprême, l’illumination sublime.

Voilà une brève description de ces 8 membres du Yoga qui interagissent les uns avec les autres. Nous pouvons choisir de ne pratiquer qu’un seul membre pour arriver à nous libérer des impuretés. Comme l’interaction sera présente, même en ne pratiquant qu’une seule composante, cela influencera l’arbre en entier. L’évolution de l’être est complexe, c’est pourquoi les étapes sont parfois plus rapides ou plus lentes pour chacun de nous. Bien entendu, ces 8 membres ne se présentent pas nécessairement de façon linéaire. Tout comme l’arbre dont les formes varient à l’infini et dont la croissance est tributaire des conditions environnementales, de même, de nombreux facteurs influencent notre progression. Ils font en sorte que chacun de nous puisse grandir et porter ses fruits selon un rythme qui lui est propre. Chaque arbre a sa couleur, sa forme, son espérance de vie, chacun est unique. Le Yoga offre de merveilleux outils qui permettent à ces 8 composantes d’évoluer harmonieusement, de nettoyer les impuretés, de faire cesser les fluctuations du mental et d’atteindre une transformation intérieure nous menant vers une libération de la souffrance… un fruit merveilleux à goûter.

Namasté.